C'est facile, ce régime ? IG ou CG ?

Publié le par Nat

Bon d'abord, je rappelle que c'est moins un régime que l'adoption d'habitudes alimentaires bénéfiques pour la santé en général et pour  la glycémie en particulier.

Je vous explique ce que j'en ai compris moi-même. Je vous conseille, si cela vous intéresse, d'aller sur des sites où l'on vous expliquera tout de manière plus savante...

Le site La Nutrition (http://www.lanutrition.fr/index.php ) est très bien fait, sur ce sujet en tous cas.

Le but : avoir une alimentation qui ne provoque pas des modifications trop brutales de la glycémie. Car , d'une part, les hyperglycémies entraînent la fabrication par le corps d'une grande quantité d'insuline qui va provoquer dans un 2e temps des hypoglycémies ; d'autre part, à force de solliciter exagérément le pancréas (notre usine à insuline), le système risque de finir par se dérégler  pour de bon. Conséquence possible à long terme : diabète!

Comment sait-on quels sont les aliments qui ne "bousculent" pas trop la glycémie?
Avec l'IG, ou index glycémique ! L'IG est en quelque sorte une mesure de la qualité des glucides contenus dans un aliment : plus l'IG d'un aliment est élevé, plus les "sucres" qu'il contient a le pouvoir d'augmenter la glycémie (parce que tous les "sucres" ne se valent pas...). La valeur de l'IG est calculée en fonction d'un aliment de référence (le glucose, ou le pain blanc, par exemple, selon les sources) auquel on attribue arbitrairement la valeur 100.

Mais l'IG en lui-même ne dit pas tout. Car un aliment va agir sur la glycémie:
1. En fonction de l'IG de cet aliment, c'est-à-dire le pouvoir hyperglycémiant des glucides contenus dans cet aliment.
2. En fonction de la quantité de glucides contenus dans l'aliment.
3. En fonction de la quantité que vous allez manger!

D'où le concept de charge glycémique, qui tient compte de ces 3 facteurs.

CG = IG x quantité de glucides contenus dans votre portion de l'aliment , en grammes/ 100

Et c'est ce CG qui doit être le moins élevé possible!

Si vous voulez que CG soit faible, il faut :

1. soit que IG soit faible.
2. soit que votre portion ne contienne pas beaucoup de glucides... donc qu'elle soit petite, ou que l'aliment en question ne contiennent pas beaucoup de glucides, ce qui est en général le cas pour les fruits qui sont essentiellement constitués de flotte...

Conclusion :
Plus un aliment a un IG bas, plus vous pouvez vous en gaver (bon, il ne faut pas se gaver de graisses, non plus...).
Plus un aliment a un IG élevé, moins vous allez pouvoir en manger... (exception pour les fruits, en grande partie constitués d'eau).

A bientôt pour les bonnes et mauvaises nouvelles engendrées par ce principe!

Publié dans Je parle de moi

Commenter cet article

marie 07/05/2009 12:18

waouh C'est quoi ce truc ca a l'air hyper compliqué et surtout prise de tete mais si ca marche c'est le principal. Boncourage pour la suite .Amicalement

Nat 07/05/2009 13:45


Meuh non c'est pas si compliqué que ça! En fait il n'y a pas besoin de comprendre le fondement du régime pour le suivre. On peut se contenter de suivre les instructions! 


Béné 07/05/2009 10:28

depuis le temps (parce qu'avec Nat on fait déjà un vieux couple, j'ai calculé qu'on se connaissait depuis presque 17 ans...) tu devrais connaitre ma tendance à l'exagération, vu que je suis du sud... de la région parisienne.
Tes explications sont très claires, j'essaie juste de trouver un moyen de continuer à manger ces excellentes pâtisseries que mon beau-frère nous a ramené d'Algérie (IG = 2500000000 à peu près, donc, si tu veux CG pas trop haut, ben faut pas en manger plus d'un microgramme !)

Nat 07/05/2009 10:59


17 ans !!????

MAIS ON EST DES VIEILLES !!!!!

Pour les pâtisseries d'Algérie : les amandes et les pistaches ont un IG avantageux, il faut juste oublier la tonne de miel qui va avec...
L'autre possibilité est de noyer la charge glycémique en mangeant autre chose avec : une pâtisserie, 500 g de salade, une pâtisserie, 3 kg de joue de lotte, etc.


JOe 05/05/2009 21:23

Ben merci pour toutes ces précisions. Passe une très bonne soirée. bizzzzzzzzzzzzzz

Nat 07/05/2009 09:16


Dis-moi JOe, t'as compris quelque chose, toi? Parce que Béné laisse entendre que le temps de comprendre on perdait déjà 1 kilo tellement le cerveau chauffe...


Béné 05/05/2009 17:36

C'est ouvert à out le monde ce régime ou il faut au moins bac+18 ?
En même temps, si c'est juste pour savoir qu'il faut manger plus de légumes et de fruits...
Bon, vu la complexité, ça doit titiller tes neurones et ça, ça consomme beaucoup... de sucres, donc ça fait baisser le taux de sucre dans le sang, donc limite la production d'insuline, donc adieu le diabète !Comment ça, je raconte n'importe quoi ?
Tiens dans le même rayon (et beaucoup moins compliqué à comprendre !), j'ai lu dans le journal que nos hommes respectifs lisent que la mastication est un très bon rempart contre l'obésité (pas d'info pour le diabète, mais il apraît que ça limite les rechutes du cancer du sein...). En plus, comme l'intestin a moins besoin de sang pour fonctionner, il y en a plus disponible pour le cerveau, qui peut donc consommer les glucides et donc c'est bon pour le diabète (bon, en tirant un peu j'y suis arrivée !).
Bon courage en tout cas.
PS : j'ai honte : je ne suis pas allée en vélo au yoga... roue arrière crevée au moment de partir !

Nat 07/05/2009 09:10


Mince, je pensais que mes explications étaient claires et qu'il n'était nul besoin d'avoir fait Centrale pour suivre...

Quant à l'article dont tu parles, je crois que plus on mastique et moins on mange au final, parce qu'il paraît qu'on est rassasié au bout d'environ 20 min. (le temps que l'info "je mange" remonte
au cerveau?) alors si tu mâches pendant 5 minutes chaque bouchée...